L’équipe

Présentation de l’équipe qui se rend sur place en février 2012.

Géraldine

GéraldineCela fait maintenant 7 ans que je suis au Léo club Arverne et malgré la difficulté de ne pas être tout le temps sur place, travaillant sur Paris, j’apprécie vraiment la solidarité et la cohésion au sein de l’équipe.  J’ai eu l’occasion de mener diverses actions au cours de mes années léo mais celle qui me touche le plus est celle que l’on mène depuis 5 ans avec l’association « des Puys aux Baobabs ».En effet récolter des fonds pour le collège de Yène me motive tout particulièrement car je sais qu’ils en ont vraiment besoin.

Etant partie à Dakar il y a deux ans, j’ai pu me rendre compte des difficultés que rencontrent les professeurs et la direction de cette école notamment à cause d’un grand manque de place et de matériel scolaire. Lors de notre action, j’avais été surprise par le sérieux des élèves qui étaient très motivés pour étudier quelque soit les conditions.
Agir à notre échelle sur place il y a deux ans, fut une formidable expérience humaine et c’est une vraie chance de pouvoir y retourner pour une nouvelle mission qui promet d’être encore plus prenante.

Sébastien

SébastienArrivé au club LEO il y a à peine 6 mois, j’ai pu rapidement découvrir le rôle que l’association avait dans la vie caritative autant locale,avec notamment le Téléthon, que internationale. Avec comme fil rouge la récolte de fonds pour l’action au Sénégal en vue de construire une classe dans la ville de Yène, je me suis immédiatement senti impliqué dans le Club. Cette solidarité active est la raison principale pour laquelle j’avais souhaité faire partie des LEO; en plus de cela, je trouvais une équipe solidaire et accueillante, pleine de motivation. Un certain nombre des membres de l’équipe étaient déjà parti une première fois dans le CEM de Yène et leur feedback sur cette expérience m’a fait ressentir combien j’aimerais faire parti de cette mission en février de cette année.
J’ai toujours connu l’existence des LEO et en rejoignant ce groupe, j’ai compris qu’effectivement, dans le sens premier du terme, l’objectif de ce groupe est de fournir à la jeunesse dans le monde une opportunité de se développer tout en jouant un rôle dans la communauté locale, nationale et internationale. De plus l’acronyme LEO prend tout son sens, car dans cette association nous développons nos capacités individuelles en management (Leadership), ce qui  nous apporte de l’expérience (Experience) tout en créant des opportunités (Opportunity) à travers des actions caritatives.

Stéfania

Italienne d’origine, française d’adoption depuis a peu près 3 ans pour les études d’abord et pour des raisons professionnelles ensuite, j’avais découvert le mouvement Leo déjà en Italie ou il est bien présent sur le terrain.

J’ai attendu la fin des études pour intégrer le mouvement afin de pouvoir m’y investir pleinement.

J’ai découvert le Club Clermont Arverne il y a 1 an et demi et ce qui m’a le plus plu a été la convivialité et l’envie de travailler pour une belle action comme celle du collège de Yene, l’envie de donner tous ensemble un peu de notre temps pour les autres.

J’ai été séduite depuis le début par cette action, dont certains membres du club nous racontaient leurs souvenirs du premier voyage. De plus j’avais déjà vecu une expérience humanitaire auparavant au Sénégal et l’idée de pouvoir continuer à aides ces gens qui ont un vrai besoin me donnait envie.

Depuis cette année je suis la trésorière du club. Je soutiens l’action à distance car je ne pourrais pas être sur place mais il est important que mes collègues y aillent et qu’ils apportent leur aide concrète sur le terrain.

Je suis confiante que l’on pourra apporter une grande aide à ce collège par la construction de la salle de classe et l’apport de matériel scolaire.

Sébastien

Originaire de Marseille, je suis arrive  a Clermont Ferrand il y a maintenant près de deux ans, après avoir vécu a Paris, Taiwan, Birmingham. C’est a Paris que j’ai découvert le mouvement Leo, et c’est au moment de cette découverte, que je me suis promis de faire parti du mouvement des que cela me le serait possible.

A mon arrive a Clermont, une des premières choses que j’ai faite a donc été de contacter le club LEO de Clermont Arverne. J’y ai rencontre des membres sympathiques et très motives, qui revenaient de la première mission au Sénégal. Cela m’a motive pour m’investir a fond dans le club, et dans la préparation de notre deuxième mission au collège de Yenne. C’est pour cela que je suis secrétaire du club cette année.

Je me languis énormément de pouvoir être sur place car depuis que j’en entends parle, j’ai vraiment envie de découvrir ce collège. En plus, je trouve vraiment super d’avoir l’occasion de pouvoir aller sur place, de pouvoir échanger directement avec les locaux, plutôt que de faire un cheque a une grande ONG.

A très bientôt sur le blog pour nos aventures

Guillaume

C’est à Lyon que j’ai pour la première fois entendu parler du mouvement LEO par un collègue de travail passionné. En retournant sur Clermont-Fd, ma ville natale, mon ami m’a mis en contact avec le club de Clermont-Arverne avec qui tout s’est enchaîné très vite.

Intronisé en 2007 j’ai tout de suite adhérer aux valeurs véhiculées par le mouvement et m’y suis senti très à l’aise. De plus, la mission au Sénégal sur laquelle les membres travaillaient déjà depuis plusieurs années a été une source de motivation supplémentaire.  En 2008, j’ai même invitée celle, qui par la suite est devenue ma femme, à partager ces moments d’amitiés et de don de soi en rejoignant le club.
Lors de ma prise de présidence du club en 2009-2010, j’ai eu la chance de pouvoir concrétiser cette mission au collège de Yène avec toute l’équipe. Les souvenirs que je garde de notre voyage restent à jamais gravés dans mon cœur et dans ma mémoire.
Au-delà d’une action humanitaire, nous avons pris plaisir à échanger tous ensemble, à découvrir une population à la culture si différente de la nôtre, à venir en aide à ces enfants qui ont matériellement si peu et pourtant garde toujours le sourire aux lèvres, et aussi à rencontrer des LEO d’un autre pays.
Amitiés, partage, échange, solidarité et don de soi sont des valeurs dans lesquelles je me retrouve et c’est toujours un plaisir de partager ces moments de la vie avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs.
Je suis fier d’être LEO et je suis fier de notre mission au Sénégal, qui ne s’est pas terminé avec notre précédent voyage, mais qui continu et qui s’amplifie : hier une bibliothèque, aujourd’hui une salle de classe.
Je ne sais pas quel sera notre prochain projet, mais une chose est sûre… je serai de la partie.

Anielle

De nationalité mauricienne, je suis arrivé en France, il y a maintenant 6 ans. J’ai vécu une première expérience parisienne avant de déménager pour Clermont-Ferrand.
J’ai découvert le club LEO en 2008 par l’intermédiaire de celui qui partage ma vie aujourd’hui. Je suis rentré dans le club pour partager ses valeurs et donner de ma personne et j’y ai trouvé plus que des camarades : de véritables amis.
La vie associative m’a plu et très vite j’ai voulu m’investir et prendre des responsabilités. Après un an,  je me suis jeté dans le bain : secrétaire en 2010, puis présidente en 2011.
J’ai eu la chance de pouvoir partager la première mission humanitaire au Sénégal avec les membres du club et de mettre en place cette « bibliothèque » pour les collégiens. Ce fut une expérience humaine inoubliable.
C’est donc avec une immense joie que j’ai répondue présente pour se rendre à nouveau sur place en février afin d’apporter notre aide à ces enfants qui en ont tant besoin.
Le LEO est pour moi la plus belle des aventures humaine, où j’ai l’opportunité de rencontré des personnes de toutes nationalités et de toutes cultures.
De l’amitié et du partage tout en rendant service aux plus démunis, c’est ça pour moi être LEO !

 

Hélène-Marie

J’ai rejoint le club des Léos il y a quelques mois. J’ai bien apprécié l’ambiance et je m’y suis sentie à l’aise rapidement. Malheureusement je ne peux pas faire partie du voyage. J’ai par contre pu participer aux préparatifs et je suis confiante sur le déroulement des opérations. Je souhaite à toute l’équipe ainsi qu’à tous les protagonistes de passer des moments inoubliables et vous laisse méditer sur cette phrase de Nicolas Bouvier « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même. »

 

 

A venir…

Pierre

Yann

Monique

 

Propulsé par WordPress.com.